Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Au bout de la rivière Ness

Un pont à "balancelle" au-dessus de Ness
Un pont à "balancelle" au-dessus de Ness

Inverness. Après notre traversée de la Grande-Bretagne, nous avons choisi comme lieu de notre première excursion la capitale des Highlands, à l’embouchure de la rivière Ness, dont est tiré le nom du plus célèbre des lochs écossais. La ville de 42.000 habitants est surmontée par un château qui remonte au XIème siècle et qui doit sa couleur rosée à une rénovation entreprise au XIXème siècle. Mais ce sont surtout les deux ponts en suspension, réservés uniquement aux piétons, qui nous ont impressionnés : on avait le sentiment de jouer à la balancelle au-dessus de la rivière à laquelle la tourbe donne une teinte brune.

On est bien en Ecosse
On est bien en Ecosse

Inverness est une ville charnière entre mer, montagnes et rivières. Elle a même été choisie par le Gouvernement britannique pour régler la question de l’Irlande loin de l’agitation de Londres. Une ville chargée d’histoire, lieu de nombreuses batailles. Une ville commerçante, aujourd’hui, qui vit du tourisme comme le prouve le jeune joueur de cornemuse qui accueille les touristes sur la High Street. Il n’a heureusement pas attiré la pluie : nous avons parcouru la cité pratiquement sans aucune goutte, même si le ciel était plutôt plombé. Il faut composer avec le temps en Écosse : c’est un fait acquis au bout de deux jours dans la région. Je me suis acheté un bonnet aux couleurs du pays pour contenir mon rhume chopé lors d’un arrêt pluvieux à Crieff au cours du voyage aller. Dans le magasin, nous avons croisé une famille anversoise dont la petite fille était sous le charme de Mila, notre Border Collie, une race qui est commune dans les Highlands.

Mila et Max sur l'îlot de la rivière Ness
Mila et Max sur l'îlot de la rivière Ness

La balade à Inverness s’est poursuivie par un détour par les petites îles de la rivière Ness. Les bancs, les aires de jeux, les panneaux… Tout rappelle le célèbre monstre du Loch Ness, lac que nous visiterons plus tard, car il nécessite un long détour en voiture.

Un snack pour goûter le haggis
Un snack pour goûter le haggis

La journée s’est terminée dans un snack autoroutier de Newtonmore, à quelques miles de notre cottage, où nous avons enfin pu goûter à la spécialité locale : le haggis, un mélange de farine d’avoine, d’épices et d’abats d’agneau. Il était servi avec des navets et des pommes de terre. J’ai apprécié. Marie-Christine, nettement moins, si on en croit son assiette encore à moitié pleine à la fin du repas. La bière, par contre, m’a moins convaincu : une Best Caledonian, dont le goût ressemble à une très légère Guiness irlandaise. Et je ne parle pas de celle que j’avais achetée la veille au magasin du coin : une bière sucrée, qui semble avoir été mélangée à de la limonade et dont je préfère oublier le nom. Il faudra se rabattre sur le whisky pour les spécialités locales...

La vue sur la rivière Ness

La vue sur la rivière Ness

Le long de la rivière Ness
Le long de la rivière Ness

Le long de la rivière Ness

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article