Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Le monstre du Loch Ness a les yeux vairons

Exclusif: le monstre du Loch Ness
Exclusif: le monstre du Loch Ness

Visiter l’Écosse sans une excursion au Loch Ness, c’est comme visiter Bruxelles sans aller dire bonjour à Manneken Pis. Le célèbre lac est à deux heures de route environ de notre cottage. Il est assez long et relativement étroit. Il y a peu d’endroits le long de la route A82 où on peut avoir une vue d’ensemble en raison des nombreuses forêts qui le bordent. Pour cela, il faut absolument laisser la voiture et emprunter un chemin de randonnée pour prendre de la hauteur. Nous nous sommes tout d'abord rendus au centre d’interprétation du Loch Ness qui se situe à Drumnadrochit.

Le centre d'interprétation de Nessie
Le centre d'interprétation de Nessie

L’exposition (40 minutes environ en anglais, mais avec des feuillets d’explications dans d’autres langues) retrace sous forme de vidéos et de scénographies les différentes hypothèses autour de Nessie. C’est à la fois historique : la légende d’une créature aquatique, bannie par Saint Colomba, existait déjà en 565. Scientifique : les différentes hypothèses sont passées en revue. Et psychologique : l’eau est aussi le miroir de tous nos fantasmes. L’exposition laisse quand même planer un petit doute sans lequel le Loch Ness ne serait plus tout à fait le Loch Ness. J’ai été surpris de constater qu’il n’existait pas qu’une seule photo du soi-disant monstre. Il y a plein d’autres clichés mais qui ont chacun une explication logique. Les nombreuses recherches menées ont permis de retrouver au fond du lac des isotopes radioactifs issus des essais nucléaires et de Tchernobyl. L’humanité a produit d'autres monstres…

La cascade de Foyers
La cascade de Foyers

Nous nous sommes ensuite rendus de l’autre côté du lac, à Foyers plus précisément, un village où on produit de l’aluminium. La balade de 3 km a permis de découvrir une très belle chute d’eau. C’est une riveraine qui met des plans de l’itinéraire à la disposition des promeneurs. Des plans qu’elle dessine elle-même. Il suffit de glisser une petite pièce dans une pochette qui garnit le mur de son habitation et de se servir. La confiance règne en Écosse tout comme le sens de l’hospitalité.

Une vue plus large du Loch Ness
Une vue plus large du Loch Ness

À l’embouchure de la rivière Foccechlin, nous avons enfin pu avoir une vue plus large du Loch Ness. Les enfants se sont amusés à bâtir une nouvelle légende en photographiant notre chienne Mila dans les eaux noires du lac et en balançant le cliché sur les réseaux sociaux (un Anglais n’a d’ailleurs pas tardé à réagir sur le compte twitter de Valentine sur le ton de l’humour). Si on vous parle d’un nouveau monstre aux yeux vairons, vous saurez dorénavant d’où cela vient. Autour de notre lieu de promenade, nous avons aussi apprécié le Loch Mhor qui a un charme plus bucolique que le Loch Ness.

Le loch Mhor plus bucolique
Le loch Mhor plus bucolique

Notre périple autour du Loch Ness était notre dernière excursion dans les Highlands. Samedi, nous prenons la route de Lower Largo sur la côte est de l’Écosse, au nord d’Edimbourgh. Lors de la remise des clefs de notre cottage à notre propriétaire, la dame nous a dit, presque en s’excusant, que cette saison était « the worst summer » depuis 20 ans. Dois-je traduire ? Il n’a pas fait un soleil éclatant cette semaine, c’est certain, mais dans l’ensemble, nous avons été relativement épargnés par la pluie au cours de nos balades. Puis, comme l’a dit très justement notre propriétaire (un Écossais pur jus même si son épouse est anglaise), si l’Écosse est aussi verte que belle, c’est surtout en raison de son climat. Of course.

Le loch Ness et le loc Mhor
Le loch Ness et le loc Mhor

Le loch Ness et le loc Mhor

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article