Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Le Vittoriale à Gardone Riviera : dans le temple de l'extravagance italienne

L'entrée du domaine de l'écrivain Gabrielle D'Annunzio.

L'entrée du domaine de l'écrivain Gabrielle D'Annunzio.

Nous nous sommes pas allés bien loin pour notre dernière journée de vacances italiennes : à Salo et à Gardone Riviera, deux petites cités situées à environ une quinzaine de kilomètres de notre lieu de villégiature.

Salo.

Salo est tristement célèbre pour avoir été la capitale de la république sociale italienne, le dernier sursaut du fascisme italien avant la victoire des alliés : les nazis y installérent le Duce Mussolini de septembre 1943 à la fin de la guerre après le débarquement des forces alliées en Sicile. Ce qui fut la république de Salo est aujourd'hui une paisible et agréable cité balnéaire. Il ne reste plus vraiment de traces de cet épisode traumatisant de l'histoire italienne. Nous avons dîné au Al Cantinone, un excellent restaurant, légèrement en retrait des bords du lac, que nous a déniché notre amie italienne Paola venue nous rejoindre pour une journée en compagnie de son compagnon Roberto. Rien de tel que les gens du terroir pour trouver les bonnes adresses. 

Le portrait de l'écrivain Gabriele D'Annunzio.

Paola nous a aussi conseillé de visiter le Vittoriale degli Italiani (aux victoires des Italiens), qui est la dernière résidence de l'écrivain Gabriele D'Annunzio (1863-1938), installée à flanc de colline de Gardone Riviera, un village qui offre une vue sublime sur le lac de Garde. Le Vittoriale est, comment dire, très étrange à décrire : la propriété personnifie l'extravagance italienne avec ses côtés grotesques et magnifiques à la fois. Gabriele D'Annunzio fut un héros exalté de la première guerre mondiale qui se distingua notamment en prenant la ville croate de Rijeka (Fiume) dont il proclama même l'indépendance (la régence italienne du Carnaro) après s'être fâché avec le gouvernement italien. C'est un homme complexe qui fut proche de Benito Mussolini sans véritablement s'impliquer dans le mouvement fasciste. La propriété de Gardone Riviera rappelle son passé militaire : il a même fait aménager à flanc de colline la proue d'un bateau croiseur, le Puglia, qui semble narguer le lac de Garde. On y trouve également la vedette lance-torpille avec laquelle il s'illustra lors de la première guerre mondiale. Un mausolée domine la colline comme une dernière preuve de sa mégalomanie. Que dire alors de la villa, où se côtoient des objets profanes et religieux et dont il a banni deux pêchés capitaux, la luxure et l'avarice? Une maison plutôt sombre parce que le poète souffrait d'un problème à un oeil suite à un accident d'avion. Pas tout à fait un carphanaüm, mais une demeure bizarre qui ne correspond pas à l'idée qu'on peut avoir d'une villa au bord d'une riviera ensoleillée.  On ne pouvait pas faire de photos, excepté dans le musée tout à la gloire du passé militaire de l'écrivain. Dommage.

Le lit de mort de Gabriele D'Annunzio.

C'était étrange de pénétrer dans la maison que fréquenta Benito Mussolini. Le poète italien avait deux portes d'entrée : l'une, à droite, pour ceux qu'il n'aimait pas trop c'est-à-dire les hommes politiques et ses créanciers et l'autre, à gauche du vestibule, pour ses amis. Il faisait entrer le dictateur par la porte de droite, nous a assuré notre guide au charmant accent italien. Et comme tout italien qui se respecte, Gabriele D'Annunzio aimait les femmes. On peut même voir toutes les tenues, souvent très légères et osées pour l'époque, que portaient ses maîtresses et amantes. Dans son bureau, il mettait un voile sur la tête de la statue qu'il avait fait faire de sa favorite pour ne pas être distrait pendant son travail. Il considérait le risque comme une religion : il a fait rajouter à un objet religieux le volant d'un bateau rapide avec lequel s'était tué un de ses amis, amoureux, comme lui, de la vitesse. Plus cocasse : les brosses à cheveux dans sa salle de bains alors que Gabriele D'Annunzio était chauve. Il les avait rajoutées parce que tout simplement il les trouvait belles.

Le bateau que le poète-soldat a fait aménager dans son parc.

Le jardin, l'amphithéâtre, le mausolée, l'espace dédié à ses chiens... Tout est étrange. Et les visiteurs qui n'aiment pas trop cela peuvent malgré tout profiter de la vue magnifique sur le lac de Garde. Du surréalisme à l'italienne. Est-ce pour cette raison qu'il figure parmi les membres de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, sans l'avoir jamais fréquentée? Un petit regret, justement, à l'issue de la visite de la maison : on ne parle pas suffisamment de l'oeuvre littéraire de Gabriele D'Annunzio qu'on évoque pourtant encore dans les écoles italiennes, m'a dit mon amie Paola. Son oeuvre la plus connue est "L'enfant de volupté". Peut-être me risquerai-je à la lire, mais l'extravagance du personnage me séduit et me perturbe à la fois.

Mila auprès des chiens de Gabriele D'Annunzio.

Vittoriale degli Italiani vaut le détour pour les amoureux de l'extravagance italienne. Adossée à la propriété, Gardone Riviera ne manque pas de charme par ses petites ruelles et escaliers à flanc de colline. C'est là que nous avons mangé notre dernière pizza avant de reprendre la route du retour vers la Belgique. Attention de ne pas perdre votre ticket de parking si vous avez choisi de vous garer devant la propriété de Gabriele D'Annunzio : il vous en coûtera 15 euros, à glisser sous la porte du gardien, pour pouvoir sortir en fin de journée. Un petit clin d'oeil à notre ami Roberto à qui la mésaventure est survenue. Du surréalisme à l'italienne, écrivais-je. Ce fut un bonheur de rencontrer Roberto et surtout de revoir Paola, une amie rencontrée en 1989 dans le cadre d'un programme Erasmus à Aix-en-Provence. 

 

 

De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.
De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.

De Salo à Gardone Riviera, dans la propriété de Gabriele D'Annunzio.

Des lacs de Salzbourg au lac de Garde, nous avons passé deux semaines fantastiques. Notre périple s'est terminé comme il avait commencé : par de la pluie et un épisode orageux. Willkommen in Belgien. Benvenuti in Belgio. Bienvenue en Belgique.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article