Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Je l'ai dit, Bordeaux!

Sur la place de la Bourse.

Sur la place de la Bourse.

Vue sur la Garonne et le Pont de pierre.

Partir en vacances avec les enfants signifie ne pas être trop loin d'une grande ville. Max et Valentine aiment la campagne, mais ils s'en lassent vite s'ils ne peuvent pas profiter de l'animation d'une cité importante. Ce fut Barcelone il y a deux ans en Espagne, Salzbourg l'année dernière lors de notre séjour en Autriche et Bordeaux cette année. J'avais en tête 'image d'une ville cossue, plutôt bourgeoise, pour ne pas dire ennuyeuse, aux rues droites, propres et nettes. Mais j'ai pratiquement tout faux. Des amis m'avaient prévenu : Bordeaux a changé positivement. Arno, l'employé viticole du Minervois, nous avait vanté les bonnes actions du maire Alain Juppé lorsque nous lui avions confié que nous remontions en Gironde.

Place de la Victoire.

Tout d'abord les rives de la Garonne offrent un panorama magnifique sur Bordeaux. Nous sommes arrivés par le côté droit du fleuve d'où les façades des immeubles des places du Parlement et de la Bourse semblent s'étaler à perte de vue. La ville était déjà dans notre poche. Nous nous sommes garés dans le parking de la place de la Victoire qui se prolonge par la rue Sainte-Catherine qui est l'artère commerciale de la ville. Bordeaux est plutôt cosmopolite et bigarrée. Elle était un peu sale à notre arrivée, mais c'était dû aux relents de la fête célébrée, la veille, en faveur des Bleus champions du monde. Exceptionnel donc, car la cité bordelaise dégage dans l'ensemble une impression de sécurité et de sérénité. 

La cathédrale Saint-André.

Pour ne louper aucun des monuments principaux de la ville, nous avons décidé de faire le circuit Unesco car depuis un peu plus de dix ans, Bordeaux compte un périmètre urbain de 1810 hectares classés au patrimoine mondial. La boucle d'une dizaine de km à pied (se procurer le plan à l'office du tourisme) débute au monument des Girondins, un très beau bassin où les chevaux semblent se transformer en coqs. Il y a 16 sites à découvrir dont les portes Dijeaux et Cailhau, deux entrées de ville monumentales.

Sur le Miroir d'eau.

Nous avons apprécié le miroir d'eau, une réalisation contemporaine (2007) qui correspond au réaménagement des quais de la Garonne décidé par la municipalité. Il consiste en des jeux d'eau où il est possible de se rafraîchir pour le plus grand bonheur des enfants. Le miroir d'eau fait face à la place de la Bourse, dont la création remonte au siècle des Lumières. On peut également admirer le très beau Pont de pierre qui traverse la Garonne. Le Grand-Théâtre, la Grosse Cloche, le Musée d'Aquitaine, le palais Rohan, etc sont autant de bonnes surprises qui vous font balader les yeux rivés vers le ciel. On comprend mieux pourquoi tous ces monuments sont classés. 

Sur le cours de l'Intendance.

Bordeaux est un modèle en matière de mobilité. Je n'ai jamais vu autant de vélos dans une grande ville française : 200 km de pistes cyclables, soit la quatrième ville au monde la plus "amicale" pour les cyclistes, selon un magazine danois spécialisé. Le tram tient aussi une place prépondérante. Tout le cours de l'Intendance, par exemple, lui est dédié. Dans cette belle avenue, Marie-Christine s'est attardée à la Maison de la Moutarde Maille pour offrir un cadeau original à son frère.  Il y a de nombreux parkings de délestage qui ne frustrent pas trop l'automobiliste à la recherche d'une place où se garer. Quelques monuments sont en cours de restauration comme la cathédrale Saint-André qui jouxte le très bel hôtel de ville. Bordeaux est un excellent point de chute. Nous avons mangé dans un petit troquet sympa de la rue des Remparts, le bistrot français Marcel, aux plats faits maison et au personnel sympathique. Les endroits où profiter d'un verre ou d'un repas ne manquent pas, comme sur la place du Palais ou dans le quartier Saint-Pierre, des lieux branchés.

La grosse cloche.

Les amoureux du shopping trouveront leur bonheur dans la très longue rue Saint-Catherine entièrement dévolue aux piétons. Nous avons terminé notre balade à pied à la terrasse d'une brasserie de la place de la Victoire, sous laquelle nous avons garé la voiture. Fourbus mais satisfaits. Bordeaux vaut incontestablement une deuxième visite, plus ciblée. La neuvième ville de France recèle tant de trésors qu'elle donne envie de s'y attarder à nouveau, notamment pour longer la Garonne dont les quais sont toujours en cours de rénovation. Mes amis me l'avaient dit. Je le dis à mon tour, Bord... eaux ! Ceux qui ont suivi la coupe du Monde de football à la télévision belge comprendront l'allusion... 

 

Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.
Le circuit Unesco.

Le circuit Unesco.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article