Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Ardèche et Drôme, terres de passions

La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)
La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)
La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)
La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)
La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)

La caverne du Pont d'Arc (photos Franck Charton et Patrick Aventurier)

Dans l'édition du samedi 25 août de Sudpresse (magazine Maxxx), est paru mon article consacré à l'Ardèche et la Drôme où j'ai passé quatre jours dans le cadre d'un voyage de presse. Il n'était pas facile de trouver un lien entre les deux départements qui, depuis la réforme des régions entamée par François Hollande, dépendent de la même coupole touristique. Il y a bien le Rhône, mais j'ai surtout été séduit par l'amour, l'enthousiasme et la passion des gens que nous avons rencontrés pour leur terroir. C'est l'angle de mon reportage, certes un peu passe-partout, j'en conviens, mais c'est ce que j'ai profondément ressenti. De la passion. Voici le texte actualisé et aussi enrichi de photos et d'informations que je n'ai pas pu mettre dans la version papier. 

Outre le Rhône, s’il y a bien un lien qui unit les départements de la Drôme et de l’Ardèche, c’est la passion. La passion des hommes et des femmes qui les animent pour leur terroir. Passion lavande, passion vin et olives, passion archéologie, passion rivière, passion patrimoine.

Passion Lilas tout d’abord. Lilas, du prénom d’une des guides de la grotte Chauvet. A la voix envoûtante qui vous fait oublier que vous êtes dans une caverne reconstituée. La caverne du Pont d’Arc est en effet la reproduction partielle de la grotte Chauvet du nom d’un des trois spéléologues qui ont permis la découverte, le 18 décembre 1994, d’environ 1000 dessins et gravures datés de 36.000 ans, dont certains semblent se mouvoir à la lumière des torches. Des lions, des ours, des rhinocéros, des mammouths, des mains d’homme… aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La grotte ornée et reconstituée du Pont d'Arc vue de l'extérieur.

La réplique de la grotte ornée, la plus grande du monde, est maintenue à une température constante de 15 degrés (prévoir une petite laine) pour vous faire croire que vous êtes dans l’originale, protégée et cadenassée, à trois kilomètres à vol d’oiseau de là. Un incontournable, qui a ouvert ses portes en 2015. La visite se poursuit par la galerie de l’Aurignacien, du nom des Homo Sapiens à qui on doit ces gravures exceptionnelles. Le musée ludique et interactif décrit le mode de vie qui prévalait 40.000 avant Jésus-Christ. Une immersion dans la préhistoire qui ravira les enfants. Il ne faut pas se fier à l'apparence extérieure de la réplique qui fait un peu carton-pâte. La reconstitution des dessins est bluffante à l'intérieur.

L'Ardèche, 125 km de long.
L'Ardèche, 125 km de long.
L'Ardèche, 125 km de long.

L'Ardèche, 125 km de long.

Passion Olivier. Du prénom d’un des nombreux loueurs de canoës et kayaks qui jonchent l’Ardèche. Car l’Ardèche n’est pas seulement un des douze départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont un tiers du territoire est couvert par les forêts, c’est avant tout et surtout une rivière, longue de 125 km, bien connue des aventuriers de l’eau vive. Olivier (Alpha bateaux) nous a fait découvrir le Pont d’Arc, la porte d’entrée naturelle, élégante et majestueuse,  des gorges, qui a donné son nom à la caverne reconstituée. Un passionné de canoë, mais aussi un passionné de spéléologie : il nous a montré quelques grottes, le long des berges, qu’il a pu visiter. En inspectant les cavités du regard, on se dit qu’il y a bien d’autres gravures préhistoriques à découvrir. S’il a de la chance, le passionné de nature verra peut-être un vautour fauve ou un aigle de Bonelli.

La vue depuis les lodges.

Ceux qui veulent vivre une immersion totale choisiront « les Lodges du Pont d’Arc », un lieu d’hébergement unique, dont huit chambres sous tente au milieu d’une forêt de chênes, d’où se font entendre les murmures de la rivière (entre 105 et 125 euros la nuitée pour deux personnes). Il vaut mieux découvrir les gorges hors saison si on veut éviter les bouchons de kayaks et de canoës, après ceux de l’autoroute du soleil. Et profiter ainsi pleinement des récits de moniteurs, comme Olivier, sur les secrets de l’Ardèche qui a quand même comptabilisé 25,8 millions de nuitées touristiques en 2016.

La vue depuis les logdes sur l'Ardèche.

 

La drôme provençale, un concentré d'art de vivre

Si l’Ardèche est le département de l’aventure et de la nature, la Drôme est plutôt celui des goûts et des senteurs. Avec toujours la passion comme fil conducteur.

Passion Odile. Cette ancienne femme d’affaires a laissé tomber le marketing il y a dix ans pour cultiver la lavande sur les plateaux fleuris du village de Clansaeys, en Drôme provençale. Odile Tassi décrit toutes les subtilités d’une plante bien plus riche que ne le laisse penser son utilisation dans le commerce de masse. On en dénombre 400 variétés dont les odeurs sont quasiment toutes différentes. « On travaille avec toute la plante », explique Odile. « Dès qu’on voit la première fleur, on la coupe ». La lavandicultrice fait dans le bio, la Drôme étant d’ailleurs le premier département agro-bio de France. Elle propose même des massages à l’huile de lavandin au milieu des champs. Ses produits sont aussi utilisés pour les soins cosmétiques.

Odile a laissé tomber le marketing pour la lavande.

Passion Julien. Ou plutôt passion nougat.  Car Julien Cornillet est intarissable ou plutôt insatiable lorsqu’il s’agit de parler de cette confiserie à base de blanc d’œuf, de miel et d’amande. Cet autodidacte, délicieusement allumé, a repris en janvier la nougaterie « le chaudron d’or », une fabrique artisanale créée en 1949. A Montélimar, évidemment, qui a fait fortune et bâti sa réputation en vendant les barres de nougat aux touristes de passage sur la mythique Nationale 7, avant la construction de l’autoroute du soleil.  Julien a conservé les chaudrons en cuivre pour la cuisson et les machines d’époque, comme une papilloteuse de 1953 pour emballer les dés de nougat.

Julien Cornillet, passionné par le nougat.

 

Passion Jean-Luc. Que serait un voyage, surtout de presse, dans la vallée de la Rhône sans une dégustation œnologique ? Jean-Luc Monteillet parle de ses vins blancs, rouges et rosés du domaine de Montine à mots fleuris. La Muse rosé vaut à elle seule le déplacement jusqu’à Grignan, dont le château qui domine les plaines viticoles a été rendu célèbre par les lettres que la Marquise de Sévigné envoyait à sa fille, épouse du châtelain au XVIIème siècle. On peut traverser le village en calèche avec les chevaux Ursule et Chipie qui empruntent des détours par les sentiers viticoles, les truffières, les vergers et les oliveraies.

Grignan est à l’image de toute la Drôme provençale, un concentré d’art de vivre.  

Jean-Luc Monteillet parle du vin à mots fleuris.

 

La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.
La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.

La drôme provençale, des champs de lavande au château de Grignan en passant par Montélimar.

Si les hommes veulent être heureux, qu'ils se chargent eux-mêmes de leur bonheur !

René Barjavel

 

Saint-Montan, village de caractère en Ardèche méridionale, doté d’un château fort en ruines sur un imposant éperon rocheux. Pour les passionnés de vieilles pierres.

Marsanne, dans la Drôme, qui vaut par le panorama depuis son donjon en ruines et par sa fontaine miraculeuse. Pour les passionnés d’histoire qui peuvent louer un vélo à assistance électrique depuis l’office du Tourisme

Saint-Montan, à l'entrée des gorges de l'Ardèche.

Clair de Plume, restaurant étoilé de Grignan, doté d’un espace en plein air et d’une verrière romantique. Pour les passionnés de gastronomie.

Nyons, la ville encensée par l’écrivain du pays, René Barjavel. Le sentier des oliviers vous apprendra tout sur cet arbre mythique qui fait la renommée de la coopérative Vignolis.

Passion Colophon. Ce n'est peut-être pas une activité typique de la Drôme provençale, mais l'atelier-musée de la typographie de Grignan est l'oeuvre d'un passionné, Philippe Devoghel qui ne manque pas d'humour. On y découvre quelques presses, qui sont parmi les plus anciennes d'Europe. C'est un détour logique après avoir visité le château célèbre par les lettres de la Marquise de Sévigné. 

Un joyeux bric à brac au Colophon.

 

Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.
Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.

Ardèche et Drôme, un savoureux mélange en photos.

Le chouette groupe de journalistes avec qui j'ai partagé le voyage de presse. Anissa était notre guide.
Le chouette groupe de journalistes avec qui j'ai partagé le voyage de presse. Anissa était notre guide.
Le chouette groupe de journalistes avec qui j'ai partagé le voyage de presse. Anissa était notre guide.

Le chouette groupe de journalistes avec qui j'ai partagé le voyage de presse. Anissa était notre guide.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article