Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Au pays des Écrins, dans les Hautes Alpes, le sport de montagne est un bijou

En juin, j'ai participé à un voyage de presse dans le pays des Écrins, dans les Hautes Alpes françaises. Le reportage est paru dans l'édition magazine du samedi 14 décembre de Nord Éclair (Sudpresse). Comme la place dans le journal était limitée à une page (demi-format), il a fallu faire des choix. J'ai insisté sur le côté sportif de l'escapade. En quatre jours, nous avons fait de l'escalade, du VTT électrique, du canirando, de la marche tout en partant à la découverte du grand trail de Vallouise, une course à pied au milieu de la montagne. Ce fut l'occasion de découvrir des personnalités attachantes comme Rémi Desoutter, un musher qui organise des randonnées en montagne l'été avec ses chiens de traîneau ou encore Corine Favre, ancienne championne de ski qui s'est reconvertie dans la course à pied en montagne.

Voici l'essentiel de mon reportage avec quelques compléments (photos, vidéos, bonnes adresses)  que je n'ai pas pu publier dans le journal, faute de place. C'est surtout l'occasion de découvrir la montagne en été, ce qui était l'objectif du voyage de presse. 

Le petit groupe sympa de journalistes. J'étais le seul Belge.

Le petit groupe sympa de journalistes. J'étais le seul Belge.

Découvrir la montagne en été, relié par un baudrier à un chien de traîneau, c’est une des multiples aventures sportives proposées dans le Pays des Écrins. Coincée entre les Alpes du sud et les Alpes du Nord, à la fois alpine et méditerranéenne, cette communauté de communes aux portes de l’Italie porte admirablement son nom. Et si les Écrins s’écrivent au pluriel, c’est en raison des nombreux bijoux naturels qu’ils abritent comme le parc national éponyme et la Barre du même nom, point culminant des Hautes Alpes à 4102 m d’altitude. En été, les activités en plein air sont autant de perles pour les sportifs, accomplis ou non. Nous en avons découvert et/ou pratiqué quatre lors de notre séjour.

Corine Favre.

Le trail, tout d’abord, juin étant le mois du grand trail au départ de Vallouise, un des quatre villages qui composent la communauté avec Les Vigneaux, Pelvoux et Puy Saint-Vincent. Ancienne championne du ski, trois fois vainqueur du grand Raid de la Réunion, Corine Favre, l’enfant du pays avec le skieur Luc Alphand, parle avec passion de cette discipline qui consiste en la course à pied en montagne. « Le trail est ouvert à tout le monde, mais il ne faut pas griller les étapes », sourit-elle. « Il faut commencer doucement, des petits parcours pour se faire plaisir, puis augmenter les distances petit à petit. Quand on commence à être un peu entrainé, le plaisir du trail, c’est regarder le paysage, être à l’écoute de la nature. Beaucoup de gens viennent au trail parce qu’ils en ont marre du bitume qui te casse physiquement ». Il suffit de se rendre à l’office du tourisme, télécharger une application STT (Station de Trail), de s’équiper judicieusement puis de partir à l’aventure en courant. Nous avons assisté à l'arrivée des participants à l'édition 2019. Fatigués mais heureux, la plupart apaisaient leurs mollets dans la fontaine de la place centrale du village. Une grande fête autant qu'un grand rendez-vous sportif. 

 

Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.
Sur les chemins balisés du Grand Trail.

Sur les chemins balisés du Grand Trail.

Les explications de Pierrette Desfontaines.

La via ferrata ensuite. C’est dans le pays des Écrins que la toute première « voie ferrée » française a été aménagée. Celle au-dessus des gorges d’Ailefroide est vertigineuse au départ de Pelvoux. Au sens propre comme au sens figuré. Mais notre guide Pierrette Desfontaines, 30 ans d’expérience, donne toutes les assurances même au débutant le plus timoré. Frissons garantis, en toute sécurité, sur fond d’eaux vives. Ce fut une formidable découverte à titre personnel avec une incroyable sensation de liberté, même si on est attaché solidement à la paroi. Les images et la vidéo ci-dessous valent mieux qu'un long discours. C'est une expérience qui se vit plus qu'elle ne se décrit.

Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.
Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.

Sur la "voie ferrée" des gorges d'Ailefroide.

On n'a jamais l'impression de se sentir en insécurité.

Rémi Desoutter.

Le mushing, c’est un sport propulsé par des chiens. En hiver, ce sont les traineaux. Mais en été, Rémi Desoutter, musher diplômé, propose des balades individuelles avec sa société Mushing Addict (www.mushing-addict.fr). A chaque promeneur équipé d’un baudrier son chien équipé d’un harnais. « J’observe pas mal les gens », confie-t-il. « Physiquement tout d’abord :  sportif pas sportif, grand ou petit, corpulent ou maigre… Puis je regarde le comportement des gens, s’ils sont plutôt posés ou pas. J’écoute les intonations de la voix. Très expressifs ou peu. Il faut faire en sorte que cela colle bien avec le chien ». Nous avons hérité de Toundra, une chienne très affectueuse mais qui tirait fort. Idéal dans les montées, un peu plus casse-gueule dans les descentes. Il faut jouer avec sa voix. « Il y a trois intonations de base », explique Rémi. "La première, c’est pour féliciter les chiens qui aiment sentir qu’on est fiers d’eux ; la deuxième, c’est pour calmer le chien, freiner ou ralentir. Il faut aller dans les graves, avec des mots très longs en écartant bien les syllabes, un peu comme si on parlait à un bébé. La troisième intonation, c’est pour encourager le chien. Là, on va plutôt dans les aigus avec des syllabes très rapides, des mots très courts ». Léchouilles garantis au bout de la balade.

J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.
J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.

J'étais avec Toundra, une chienne très affectueuse.

Idéal pour grimper, un peu plus risqué dans les descentes.

Maurice Schwickerath.

Le VTT électrique, c’est le sport en vogue en montagne. « On va pouvoir accéder à de beaux sommets auxquels on aurait plus du mal d’accéder en vélo classique », assure Maurice Schwickerath, moniteur breveté. « Et cela permet de rouler avec des personnes qui n’ont pas le même niveau, aussi avec des enfants. Et du coup, cela permet de découvrir une région tout en douceur et en convivialité. Une vallée comme la nôtre avec toute sa spécificité, son environnement, la culture locale »…

C'est en effet la meilleure façon de découvrir le pays des Écrins avec un effort raisonnable, avec la sensation de se livrer à de l'exercice physique mais sans s'épuiser. C'est tout bénéfice pour profiter de paysages fabuleux. 

Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.
Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.
Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.
Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.
Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.

Nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres, avec quelques belles montées, sans être épuisés.

Les bonnes adresses 

Où dormir : 

- Le Jardin des Écrins, cinq magnifiques chambres d'hôtes avec une piscine chauffée. Le décor est sobre mais pas sans chaleur. Le Jardin des Ecrins, Dessus le Coin, 05120 Saint-Martin-de-Queyrières. Idéalement situé aux portes de la vallée. Mail : lejde05@gmail.com 

Le Jardin des Écrins.

- Les gîtes les Carlines : 20 places, 7 chambres de 2 à 6 places. De l'excellente cuisine, familiale. Et l'hôtesse, économiste qui a vécu en Angleterre, est très sympa. Possible de combiner séjour en montagne et séjour linguistique. Chez Sandrine et Gary Lacroix, 05120 Les Vigneaux. Mail : gite.lescarlines@wanadoo.fr

Sandrine Lacroix.

 

 - Kota-refuge au camping l'Iscle de Prelles : nous avons dormi dans des kotas, des chalets finlandais, dans le bas de la vallée, à 5 minutes de Briançon. Ce n'est pas tellement mon truc, mais c'est le genre d'hébergement insolite qui plaira énormément aux enfants. Mail : contact@camping-iscledeprelles.com 

Le kota refuge de l'Iscle de Prelles.

Où manger :

- L’Écrin de Suzette, à Vallouise. Nous vous conseillons "les Oreilles d'âne", une galette aux épinards, tomme du queyras et sauce béchamel. Le cadre est sympa, surtout en terrasse. Adresse : Place de l'église Vallouise, 05340  Vallouise-Pelvoux.

Les oreilles d'âne.

- La Table de Nany, spécialités locales et montagnardes. C'est à la bonne franquette, très convivial, surtout en présence de participants au grand trail. Rière Pont, 05340 Vallouise-Pelvoux. 

La table de Nany.

- Le Rocher Baron, restaurant très original par sa décoration. Une cuisine simple mais qui ravira tous les palais. Pizzas au menu. A déguster : le Rocher Burger & frites maison (14€), avec viande de boeuf, lard, crème de moutarde, oignons confits & Bleu du Queyras. Route de Saint Roch, Saint-Martin de Queyrières. Mail: lerocherbaron@gmail.com.   

Au Rocher Baron.

- Autour du Four, chez Mimi : l'adresse à ne pas manquer si vous aimez les petits restos familiaux, sans chichi mais avec beaucoup de savoir-faire. Mimi prépare le menu du jour (15 euros) avec les légumes de son potager. 8, Rue de Portin, 05120  L' Argentière-La-Bessée.

Autour du Four.

- Le Pas du Loup : notre dernier rendez-vous resto avant le retour et mon coup de cœur. Le cadre est idyllique et offre une vue imprenable sur le pays des Écrins. Le gîte (1530 m d'altitude) est doté d'un observatoire astronomique. Possibilité d'y loger dans des chambres refuge (6 personnes) et privatives (2 à 6 personnes). Laurence et Bernard sont deux passionnés. Bouchier, 05120 Saint-Martin-de-Queyrières. Mail : contact@lepasduloup.com. 

Un dernier repas au Pas du Loup.
L'observatoire astronomique du Pas du Loup.

 

Découvertes insolites

Le pays des Écrins, c'est aussi la découverte de la mine d'argent de l'Argentière-la Bessée. Le gisement du vallon du Fournel, riche en plomb argentifère, remonte au moyen-âge. Il a été exploité jusqu'en 1908. Depuis 1992, le service culturel municipal réhabilite le site avec des recherches historique, archéologique et géologique. Des bénévoles ont rouvert plusieurs galeries qui avaient été envahies par la boue après plusieurs crues du torrent adjacent, le Fournel, qui servait à faire tourner les machines. Ils ont permis ainsi l'organisation de visites guidées qui attirent 10.000 touristes par an (prévoir une petite laine et de bonnes chaussures). 800 m de galeries sont visitables sur les 15 à 17 km qui furent exploités. Cela suffit pour se rendre compte du travail harassant auquel se livraient les mineurs qui pouvaient extraire jusqu'à 4 tonnes de plomb par jour et 4 kg d'argent. Notre guide, Hélène, nous a présenté une galène de 6,3 kg dont on pourrait extraire 4 grammes d'argent. 

Dans la mine d'argent.

La visite dure deux heures trente. Elle est agrémentée d'un escape game très original qui donne une idée de la sensation d'enfermement que pouvaient ressentir les mineurs (claustrophobes s'abstenir). Elle peut être complétée par la visite du Musée des Mines à Argentière-La Bassée. Adresse: le Château, 01520 L'Argentière-la Bassée. 

Le torrent le Fournel qui a envahi plusieurs fois la mine.

Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.
Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.
Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.
Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.
Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.

Avec notre guide Hélène dans la mine d'Argentière-la Bassée.

Lionel Alphand, un passionné.

Le Pays des Écrins, c'est la gastronomie avec quelques bonnes adresses (voir plus haut), mais c'est aussi une bière la bière Alphand, du nom du célèbre skieur français. C'est Lionel, son frère, et non Luc qui gère cette micro-brasserie artisanale qui respire autant la passion que le malt et le houblon. Il est intarissable lorsqu'il s'agit de parler de sa bière, de ses bières plutôt puisqu'il en produit au moins six : la Blonde, la Blanche, la Ambrée, la Stout, la bière de Noël et la Trois Pistes. J'ai préféré la Blanche à titre personnel. Ce n'est sans doute pas la production la meilleure à laquelle j'ai pu goûter - un Belge est très difficile et sans doute très subjectif sur la question de la bière -, mais la brasserie (possibilité de se restaurer) vaut un arrêt à Vallouise et une, voire plusieurs, dégustation(s) agrémentée(s) d'une discussion avec Lionel.  La brasserie Alphand, BP 10, place du village 05290 Vallouise. Mail : info@brasserie-alphand.com

A la fleur des Alphes.
Une bière qui a obtenu des prix.

 

Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.
Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.

Les dernières images du Pays des Écrins. La montagne, of course.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article