Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Saguenay, elle est fjord celle-là

Le fjord de Saguenay.
Le fjord de Saguenay.
Le fjord de Saguenay.
Le fjord de Saguenay.

Le fjord de Saguenay.

Nous avons quitté les Grandes Bergeronnes sous une mini-tempête de neige. J'ai craint ne plus pouvoir sortir du parking de notre auberge. Mais le Québec est paré contre les affres de l'hiver. En moins d'une heure, j'ai vu deux chasse-neige en action dans ce qui est pourtant un petit village. Notre hôte a également fait en sorte qu'on puisse quitter son établissement sans tracas en déblayant lui-même notre voiture et les alentours. 

Je n'étais pas trop à l'aise les premiers kilomètres car la route vers Saguenay, notre prochaine destination située le long de la rivière du même nom, était fort enneigée mais une fois les nationales atteintes, j'ai retrouvé toute mon assurance.  La route 172 est une belle route touristique avec des paysages grandioses (qui n'ont rien à voir avec les Alpes, comme me l'avait dit, un peu blasé, un cyclotouriste belge avant notre départ au Canada). Les lacs sont gelés et recouverts d'un épais tapis neigeux. 

Saguenay est une ville bien plus importante que je ne le pensais, assez étendue le long de la rivière. Il neige encore abondamment alors que nous nous reposons un instant dans la chambre de notre motel avant notre première excursion. J'ai lu "le journal de Québec" bien plus politiquement incorrect que nos journaux populaires européens. Ici, la DH et Sudpresse passeraient pour des gazettes d'extrême gauche.

Le journal du coin.

Le quotidien est un farouche défenseur de la langue française comme j'ai pu le lire sous la plume d'un chroniqueur qui s'oppose à un échange linguistique entre une école francophone et une école anglophone à Montréal. Intéressant à lire du point de vue d'un Belge. Il y a quelques pages sur le coronavirus et le journal milite pour des actions préventives. Les faits divers occupent aussi une place importante et confirment ce que je pensais la veille: il faut se méfier des camions... 

Balade enneigée dans Saguenay.
Balade enneigée dans Saguenay.
Balade enneigée dans Saguenay.
Balade enneigée dans Saguenay.
Balade enneigée dans Saguenay.

Balade enneigée dans Saguenay.

Saugenay est la septième plus grande ville du Québec. Elle compte près de 150.000 habitants. La cité est surtout connue pour son fjord qui, avec ses 126 km, est un des plus longs du monde et le seul habité d'Amérique du Nord. Vu la tempête de neige, nous n'avons pu que deviner les murailles de roc dont les plus hautes grimpent jusqu'à 350 m. Alors pour notre première balade, nous avons tout simplement choisi le centre-ville. Le monument le plus visible est la cathédrale Saint-François-Xavier. Nous avons garé la voiture à proximité avant de s'aventurer sur les trottoirs enneigés et légèrement glissants. C'est une grande ville qui a même été déclarée capitale culturelle il y a quelques années. Nous n'avons fait que prendre la température de Saguenay aujourd'hui, c'est le cas de l'écrire avec moins deux degrés, car le meilleur est à venir avec la nature environnante et une météo qu'on annonce plus clémente fin de semaine.

Ma deuxième poutine du séjour.

Pour nous réchauffer, nous nous sommes restaurés au L'Gros Luxe où j'ai repris une poutine, la deuxième depuis notre retour au Canada. Relevée avec une poitrine de bœuf fumée (poutine smoked meat), elle était un peu plus gastronomique que la première.

Une rousse.

Et je n'ai pas dérogé à mes habitudes canadiennes: j'ai goûté une bière locale, la Chasse Pinte (et non une Crasse Pinte), une rousse plutôt amère mais agréable au palais après plusieurs gorgées. Valentine et Marie-Christine ont pris des menus plus classiques. 

Notre hôtel le Parasol est en périphérie.  C'est plutôt un motel avec de longues rangées de chambres dont les portes donnent sur le parking extérieur. L'Amérique, quoi, comme dans les films.

 

Notre motel le Parasol.

Notre motel le Parasol.

"La fonction de l'homme est de vivre, non d'exister. Je ne gâcherai pas mes jours à tenter de prolonger ma vie, je veux brûler tout mon temps".

Jack London

Après une journée neigeuse, un beau ciel bleu nous a accueillis à notre premier petit-déjeuner à l'auberge Parasol qui, depuis la salle à manger, offre un superbe point de vue sur la rivière Saguenay.

Depuis la table du petit-déjeuner.

J'étais impatient de partir en randonnée, mais un groupe du troisième âge a monopolisé le personnel. Le soleil ne nous a cependant pas abandonnés lorsque nous avons pris la route de l'Office du tourisme de Chicoutimi un peu plus tardivement que prévu. Nous voulions savoir où louer des raquettes de neige et où trouver le meilleur panorama sur le fjord. Charles, l'employé tout en rondeur et tout en jovialité, a été de bon conseil. 
 

La balade en traîneau à chiens.
La balade en traîneau à chiens.
La balade en traîneau à chiens.
La balade en traîneau à chiens.
La balade en traîneau à chiens.

La balade en traîneau à chiens.

Nous nous sommes tout d'abord rendus de l'autre côté de la rivière aux "Hivernardes", le nom donné ici aux manifestations et aux activités qui tournent autour de l'hiver entre 28 février et le 8 mars 2020. Valentine tenait absolument à se balader avec des chiens de traîneau. Le parc des Mille Lieux, où se tient une partie des Hivernades, proposait une petite balade à un prix raisonnable (5 dollars canadiens par personne). Valentine s'était renseignée par téléphone pour une promenade plus longue le long de la rivière Saguenay avec un autre musher, mais c'était 144 dollars par personne pour deux heures. Valentine et Marie-Christine se sont contentés d'un petit tour, mais elles ont été heureuses de pouvoir caresser les chiens, magnifiques, et discuter avec le musher, très sympa, content de partager sa passion. Le parc des Mille Lieux convient très bien aux jeunes enfants avec des jeux d'hiver adaptés à leur âge. Nous avons grimpé dans la tour multicolore qui offre une belle vue sur la région et nous avons goûté une sucette à l'érable à la cabane à sucre. 
 

Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.
Au parc des Mille Lieux.

Au parc des Mille Lieux.

Nous ne nous sommes pas trop attardés. Le fjord nous appelait. Le meilleur point de vue, nous a conseillé le Charles de l'Office du tourisme, est situé à Sainte-Rose-du-Nord, à environ 40 km de Saguenay, le long de la route 172 dite la route du Fjord.

Le long de la route 172.

Le village s'étend au bord de cette gigantesque vallée glaciaire qui dépasse les 100 km. Le paysage est à couper le souffle dès le sommet de la dernière butte routière qui mène à Sainte-Rose-du-Nord. La petite station était presque déserte. Seuls s'agitaient au loin quelques pêcheurs qui entraient dans des petites cabanes, isolées sur la glace, à l'intérieur desquelles ils creusent un puits pour pouvoir pêcher au chaud. Le paysage me renvoyait à mes premières lectures, celles de "Croc-blanc" et de "l'Appel de la Forêt" de Jack London. On ne s'en lasse pas une seconde. Sainte-Rose-du-Nord n'a pas usurpé son nom de "perle du fjord".

Le nom du village autrefois.

Le village s'appelait autrefois "la Descente des Femmes", car les Amérindiennes venaient y attendre leurs hommes partis à la pêche après avoir dévalé une pente particulièrement raide.
 

Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.
Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.

Le fjord depuis le port de Sainte-Rose-du-Nord.

Après avoir mitraillé le fjord de photos, j'ai repéré un panneau qui indiquait un sentier, celui de "la plateforme", à un kilomètre de là. Marie-Christine et surtout Valentine n'étaient pas très chaudes à l'idée de marcher dans la neige sans raquettes, mais la montée jusqu'au sentier balisé valait bien quelques efforts. Je n'ai pas de mots pour décrire le point de vue sur le fjord. C'est un des plus beaux endroits que j'ai visités dans le monde à ce jour. Un panneau explicatif nous apprend que le Saguenay est à la fois une rivière et un fjord. C'est entre Saint-Fulgence et l'embouchure près de Tadoussac que le cours d'eau, essentiellement salé et froid, est appelé "fjord". Il est profond de 275 mètres à certains endroits. Du côté du lac Saint-Jean, les eaux sont plus douces et plus chaudes. Cela donne "deux habitats fauniques superposés", explique le panneau didactique. En été, le spectacle doit être aussi merveilleux. Cela donne vraiment envie de revenir pour découvrir le fjord libéré de ses glaces. 
 

La vue au bout de la promenade de la Plateforme.
La vue au bout de la promenade de la Plateforme.
La vue au bout de la promenade de la Plateforme.

La vue au bout de la promenade de la Plateforme.

C'est avec plein d'étoiles (des neiges) dans les yeux que nous avons repris la route jusqu'à la ville de Saguenay qui, sous le soleil couchant, offrait un tout autre visage que la veille. Valentine avait repéré une pizzeria lors de notre première balade en ville. La Parizza est l'endroit branché du coin. Le cadre est extrêmement chaleureux. Et les pizzas sont à la hauteur. La serveuse était une Bretonne qui en trois ans de présence au Canada, a attrapé un accent québécois à couper au pic à glace. Et qu'étudie-t-elle? "La bière", nous a-t-elle répondu, enthousiaste. Elle apprend l'art brassicole. Le Québec compte 240 microbrasseries, nous a-t-elle rappelé. De quoi faire pâlir les Belges.

Un "chêne rouge".

Evidemment, j'ai accompagné ma pizza d'une production du cru : un "chêne rouge" de la brasserie Oshlag. 
A la santé du Québec.  

Saguenay au soleil couchant.
Saguenay au soleil couchant.
Saguenay au soleil couchant.
Saguenay au soleil couchant.

Saguenay au soleil couchant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article