Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Vin, elfes et ondines autour de Sasbachwalden

Vin, elfes et ondines autour de Sasbachwalden

Après notre balade de 19 km à pied la veille à Freudenstadt, nous avons préféré prendre la voiture pour la deuxième journée en Forêt Noire. Direction: un peu plus à l'ouest, à 40 minutes de Friedrichstal. Sasbachwalden est un village viticole "romantique", selon la brochure du parc national baptisée "Excursions" (très utile, car elle est dotée d'une carte numérotée avec les principales attractions de la région). La cité plaira en tout cas aux amoureux des fleurs, car il y en a partout: aux balcons, le long des façades, aux abords des routes, etc. Les maisons à colombages ont un charme fou. Elles tranchent au milieu des collines viticoles. C'est le bas du village qui est le plus typique. Au bout de la route, un centre de dégustation et d'achats de vins attend les oenologues avertis ou amateurs. 
 

Dans les rues de Sasbachwalden.
Dans les rues de Sasbachwalden.
Dans les rues de Sasbachwalden.
Dans les rues de Sasbachwalden.
Dans les rues de Sasbachwalden.

Dans les rues de Sasbachwalden.

Nous avons dîné à la terrasse du restaurant Knusperhäuschen dont l'ombre est fournie par un pied de vigne grimpant. Pas donné au niveau des prix, mais tellement typique et dépaysant au niveau de l'ambiance. Le Covid-19 s'est encore rappelé à nous. Dans chaque restaurant, il faut remplir une fiche qui reprend les identités, adresses et numéros de téléphone des clients. C'est pour nous appeler sans doute si la région est sujette à une nouvelle vague de l'épidémie et nous inviter à rester confinés. Cela fera un tollé chez nous au nom de la sacro-sainte vie privée, si on appliquait ce règlement chez nous. J'ai appris un nouveau mot en allemand en commandant mon plat : Pfifferling pour girolle. 
 

Au restaurant Knusperhäuschen sous les vignes.
Au restaurant Knusperhäuschen sous les vignes.

Au restaurant Knusperhäuschen sous les vignes.

Une autre habitude commerciale nous a surpris. Les villageois mettent en vente leurs produits régionaux (liqueurs, fruits, miel, etc) devant chez eux en faisant entièrement confiance aux consommateurs qui sont invités à se servir en leur absence, puis à glisser dans une boîte la somme indiquée sur l'étiquette. Là où nous avons acheté du miel et une liqueur de poire et de pommes, il y avait quand même une caméra pour vérifier si nous n'étions pas partis sans payer, mais il n'y a pas de système de surveillance partout. Il ne doit pas avoir beaucoup de voleurs dans le coin...
 

A travers les vignobles.
A travers les vignobles.
A travers les vignobles.
A travers les vignobles.
A travers les vignobles.

A travers les vignobles.

Il est possible de parcourir à pied un circuit panoramique  qui traverse les vignobles environnants ou encore de se balader sur deux sentiers baptisés les "Fontaines à schnaps" qui permettent de découvrir les spécialités culinaires des distilleurs régionaux, "les Schnapsbrenner".  Nous avons préféré nous rendre un peu plus haut dans le village à la découverte des chutes de Gaishöll. J'ai toujours été fasciné par les cascades et les rivières au milieu des forêts. L'endroit est charmant.

Le Gaishöll.

On s'attend à voir sortir des elfes des bois en grimpant les 200 m de dénivelé (soit près d'un kilomètre d'un sentier assez raide mais accessible à tous) le long du cours d'eau. Le parcours compte 13 passerelles et 225 escaliers. J'avoue que je m'attendais à des chutes d'eau plus spectaculaires, mais Gaishöll ravira les enfants qui peuvent même tremper leurs pieds dans certains passages aménagés. Comme l'endroit est assez prisé par les familles, il y a pas mal de monde qui se croise sur l'étroit sentier. Et surtout laissez la priorité à ceux qui montent : j'avais oublié cette règle et lors de la descente du retour,  j'ai eu droit à un "Danke schön" réprobateur et plein d'ironie de la part d'une dame  à qui j'ai brûlé la politesse. 
Lors de notre retour au gîte, nous nous sommes arrêtés au lac Mummel le long de la Schwarzwaldhochstrasse à Seebach. C'est un petit plan d'eau dont on parcourt le pourtour en vingt minutes à pied à peine. Un site très touristique avec hôtel, boutiques traditionnelles et aires de jeux pour les enfants.  On peut aussi pratiquer du pédalo. Il y a une très jolie statue d'une ondine qui, selon la légende, prête l'oreille à nos voeux les plus chers et ne voit que le bien en chacun de nous. Tout un programme. De l'autre côté de la route qui mène au lac, il y a un très beau point de vue sur tout l'est de la Forêt noire. 
 

Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.
Le long des chutes de Gaishöll.

Le long des chutes de Gaishöll.

La journée s'est terminée par les courses au Lidl de Baiersbronn. C'est nettement moins romantique que le village de Sasbachwalden, mais cela reste allemand malgré tout. 
 

Autour du Lac Mummel.
Autour du Lac Mummel.
Autour du Lac Mummel.
Autour du Lac Mummel.
Autour du Lac Mummel.

Autour du Lac Mummel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article