Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Des Grands-Sables à la Belle-Fontaine, le long du sentier côtier

Des Grands-Sables à la Belle-Fontaine, le long du sentier côtier

Deux balades aujourd'hui. Deux balades côtières. Il est possible de faire le tour de l'île à pied en suivant les balises rouges et blanches du célèbre GR340. Nous en empruntons quelques petits bouts mais qui donnent déjà un bel aperçu des beautés belliloises grâce aux indications de Alain et Hilde. 

Le matin, direction le rocher de la pointe Saint-Marc, au sud-est de l'île. Nous nous sommes garés au parking de la plage de Baluden. La vue est déjà sublime. Le sable blanc tranche sur la pente verte et jaune qui mène à la plage. Plein les yeux. Et plein le nez aussi: il y avait une agréable odeur dont je ne suis pas parvenu à déterminer l'origine. Bruyère vagabonde, fleurs d'ajonc, giroflées des sables, cinéraires, géraniums sanguins, hélianthèmes à gouttes, criste-marine etc. Les noms des plantes sont à eux seuls un dépaysement. Elles garnissent le bord des sentiers, la plupart délimités par un fil de fer pour éviter le piétinement des promeneurs. 

La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.
La pointe de Saint-Marc.

La pointe de Saint-Marc.

A chaque détour de sentier, c'est un paysage différent qui se présente comme si la mer s'amusait à donner à chaque rocher sa propre personnalité. Belle-Ile est d'origine volcanique avec une roche très friable. Les îlots sont autant de statues naturelles.

Mila aurait bien voulu tremper ses pattes dans la mer, mais Alain nous attendait à la crêperie Chez Renée à Bangor. La Bretagne sans les crêpes ne serait pas tout à fait la Bretagne. C'est une excellente adresse avec un personnel sympathique. Nous avons dégusté quelques galettes sous un beau figuier autour d'une table ronde qui invite à la discussion et aux anecdotes de famille, surtout lorsque le cidre des terroirs est de la partie. 

A la crêperie Chez Renée à Bangor.
A la crêperie Chez Renée à Bangor.
A la crêperie Chez Renée à Bangor.
A la crêperie Chez Renée à Bangor.

A la crêperie Chez Renée à Bangor.

Deuxième balade de la journée. Des Grands Sables à la Belle Fontaine. La plage des Grands Sables est un peu la côte d'Azur de Belle-Ile, car c'est là que les touristes vont se baigner préférentiellement à l'abri des vents d'Ouest. Nous nous sommes déplacés avec deux voitures. Nous avons garé la première à la Belle Fontaine (ou Aiguade de Vauban), un endroit surprenant: il s'agit d'un réservoir d'eau douce (860.000 litres) qui servait au ravitaillement des navires. L'eau est tellement claire qu'il a fallu une lampe de poche pour deviner qu'il s'agissait bel et bien d'une fontaine, dont l'existence remonte au début du XVIIIème siècle. La Belle Fontaine vaut une visite. 

La Belle Fontaine.

 

La deuxième voiture, nous l'avons garée au-delà des plages des Grands-Sables sur le territoire de la commune de Locmaria pour une balade de près de 6 km jusqu'à notre point initial, la Belle Fontaine. Le sable fin et blanc fait rêver. Le lieu de baignade idéale (et surveillé en permanence). Nous avons emprunté le sentier côtier qui surplombe les plages. Il nous fait passer entre des haies de fougères au vert profond. Il y a les vestiges d'anciens forts dont il ne vaut mieux pas s'approcher en raison de pierres brinquebalantes. Des pins maritimes ponctuent la balade. On envie les occupants des belles propriétés qui étendent leurs chaises longues devant des panoramas vertigineux. 

Les deux sœurs munies de bâtons de marche/

Nous avons parcouru les 6 km en deux heures. Cela peut paraître beaucoup, mais le sentier côtier compte de sacrés dénivelés. On monte et on descend en permanence. Marie-Christine est heureuse des bâtons de marche que je lui ai offerts pour son anniversaire. Cela l'aide bien pour les pentes les plus ardues. Le sentier reste à la portée de tous, car on peut se préparer des parcours qui même très courts, en jettent plein les yeux. Si j'avais 20 ans de moins, je crois que je ferais le tour de l'île à pied, paré d'un sac à dos et de bonnes chaussures de marche.

Belle-Ile-en-mer, c'est l'aventure et le dépaysement total à huit heures de la Belgique.

Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.
Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.

Des Grands-sables à la Belle-Fontaine, sur le sentier côtier.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Salut Daniel,

Si tu passes à Carnac, n'oublie pas d'aller voir la Petite Métairie, chez Céline (Taverne, restaurant, boutique, siège des Menhirs libres,...)

Bonnes vacances

GE
Répondre