Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

Sur les traces du Pétrel fulmar entre ciel et mer

Un oiseau aux narines surprenantes (photos Alain Jacquier).
Un oiseau aux narines surprenantes (photos Alain Jacquier).

Un oiseau aux narines surprenantes (photos Alain Jacquier).

Belle-Ile est le paradis des promeneurs avec son sentier côtier. Il est aussi celui des botanistes et des ornithologues en raison de sa diversité écologique en bord de mer. Je ne me lasse pas des couleurs des landes littorales à bruyères vagabondes (j'adore ce qualificatif qui sied à mon humeur lorsque je me balade). Il existe 29 espèces protégées comme le lin de France aux petites fleurs jaunes ou encore l'Orobanche bleue d'une dizaine de centimètres de haut. Je me sers de mon application "PlantNet" pour les identifier. Pratique, même si elle n'est pas fiable à 100%.

Une flore très riche.

C'est à la chasse au Pétrel fulmar (ou Fulmar Boréal), une espèce d'oiseau maritime, que nous sommes partis cette après-midi. Une chasse photographique, je vous rassure, avec Alain, en éclaireur, qui est passionné de photographie. Nous avons pris la direction du sémaphore du Talut à la pointe du même nom pour une balade de près du 6 km, toujours le long du sentier côtier, jusqu'aux Aiguilles de Port Coton, célèbres pour avoir été peintes par Claude Monet. Cette partie de l'île se distingue par ses innombrables îlots rocheux, refuges de choix pour les oiseaux.

Le paradis des Pétrels fulmars.
Le paradis des Pétrels fulmars.
Le paradis des Pétrels fulmars.

Le paradis des Pétrels fulmars.

Il ne nous a pas fallu attendre très longtemps pour découvrir une petite colonie de Pétrels dont plusieurs sont mêmes venus nous saluer. Je ne suis pas un spécialiste mais cet oiseau se distingue facilement des goélands et mouettes par son bec qui présente des narines tubulaires à la base du bec et qui lui permet d'évacuer l'excès de sel. C'est un animal surprenant au vol spectaculaire. Il faut être rapide pour pouvoir le fixer dans l'objectif, ce qu'a réussi à faire Alain avec de magnifiques clichés (voir les deux premières photos).

Le bel hôtel Castel Clara qui fait aussi office de Spa.

Il ne faut surtout pas oublier d'emporter une paire de jumelles pour une randonnée sur Belle-Ile. Le spectacle dans les airs est permanent. La balade du jour nous a fait passer à côté de deux très beaux hôtels, plutôt luxueux: le "Castel Clara", un centre de thalassothérapie où s'est soigné François Mitterrand à la fin de sa vie. Nous avons même aperçu des clients arriver par hélicoptère. Pas à la portée de toutes les bourses. Le second est "le Grand Large" dont la couleur rouge détonne par rapport à toutes les petites maisons blanches de l'île. Les hébergements ne manquent pas, mais il faut s'y prendre assez tôt pour réserver, plus particulièrement pendant la saison estivale.

Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.
Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.

Près de 6 km entre le sémaphore du Talut et les Aiguilles de Port Coton.

La randonnée s'est terminée aux Aiguilles de Port Coton qui ne feraient pas tache dans un film fantastique en raison de leur caractère à la fois majestueux et mystérieux. Je comprends pourquoi Monet s'y est attardé. L'après-midi fut une fois de plus un régal pour les sens. 

On comprend pourquoi Monet est tombé sous le charme.
On comprend pourquoi Monet est tombé sous le charme.
On comprend pourquoi Monet est tombé sous le charme.

On comprend pourquoi Monet est tombé sous le charme.

Dans la matinée, Maxime et moi avons emprunté les vélos électriques d'Alain et Hilde pour aller à la découverte de Locmaria, une petite commune à la pointe Est de l'île. C'est sans doute le moyen idéal pour se déplacer, même si la signalétique et les pistes cyclables ne sont pas vraiment au top. Les boutiques de location de vélo ne manquent pas à Palais. En 35 km et une bonne matinée, nous avons parcouru la moitié sud de l'île. Locmaria est une sympathique petite bourgade portuaire avec à l'entrée de la commune, une mini-chapelle dotée d'une pompe à eau. L'église Notre-Dame est la plus ancienne de l'île (1070) avec un bel ex-voto, un bateau suspendu au-dessus des fidèles. 

Maxime et moi en balade cyclo.
La signalétique pas toujours au top.

Le vélo a l'avantage de vous permettre de découvrir les villages intérieurs avec les petites maisons blanches aux liserés de couleur, le bleu le plus souvent. Les habitations traditionnelles me font penser à des tiny house ou encore à celles d'un paysage Lego composé de briques blanches sur fond vert et bleu. Il y a des villas un peu plus cossues, mais elles se tiennent à l'abri des regards, le plus souvent en bord de mer, derrière une belle rangée d'arbres.  Belle-Ile n'est ni chic, ni mondain, ce qui fait son charme unique, à mon humble avis. Belle-Ile-en-Mer est complètement nature. Je ne trouve pas d'autres mots pour la qualifier. Elle nous reverra. C'est une chance d'avoir de la famille sur place. 

Locmaria.

 

Derniers conseils pour celles et ceux tentés par une aventure belliloise: réserver le bateau suffisamment tôt si on veut s'y rendre en voiture avec le ferry, surtout en période estivale (si non, il faut laisser sa voiture sur un parking payant protégé à Quiberon, d'où partent les bateaux vers Belle-Ile), louer des vélos électriques pour se déplacer à l'intérieur de l'île, emprunter le sentier côtier pour profiter des beautés sauvages de l'île, ne pas oublier une paire de jumelles. Belle-Ile vaut bien une semaine de séjour. Mais en une seule journée d'excursion, en choisissant bien sa balade, c'est possible d'en prendre déjà plein la vue.

Enfin, Belle-Ile-en-Mer a un site internet officiel très bien fait, où toutes les informations pratiques y sont. "Belle-Ile-en-Mer, Marie-Galante"....

Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)
Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)

Notre dernière excursion belliloise (Photos A. Jacquier et D.FCT)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article