Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les carnets d'évasion d'un journaliste du terroir

Les voyages et les excursions seul ou en famille de Daniel Foucart : pour donner quelques idées, bons plans et astuces.

La Ria d'Etel, ses dunes et ses menhirs, un (saint) cadeau pour les yeux

Saint-Cado.

Saint-Cado.

Saint-Cado. On ne peut rêver de plus joli nom pour une petite île. C'est un cadeau pour le promeneur qui s'égare au cœur de la Ria d'Etel, à l'ouest de la baie de Quiberon. Un cadeau pour les yeux. Saint-Cado, c'est tout d'abord un saint du VIème siècle, originaire du Pays de Galles. Un saint qui, comme tout saint breton qui se respecte, est paré d'une légende liée à la mer. Il aurait pactisé avec le Diable pour que le pont permettant la traversée jusqu'à l'île ne s'écroule plus. Le Diable lui aurait demandé en échange de lui accorder l'âme du premier être vivant qui le traverse. Saint-Cado fit passer un chat...

La fontaine miraculeuse de Saint-Cado.

Plus sérieusement, Saint-Cado fut le premier port sardinier de la Ria d'Etel. L'île est constituée de maisons de pêcheurs aux volets bleus, d'un calvaire qui est le point central, d'une fontaine miraculeuse et d'une jolie chapelle romane du XIIème siècle. On en fait le tour en quelques minutes en empruntant le sentier côtier qui permet aussi de découvrir des cageots d'huîtres qui affleurent sur la rivière.

Mon coup de cœur va à la jolie maison du XIXème siècle qui apparaît sur l'îlot voisin de Nichtarguer et qui était autrefois occupée par le gardien du parc ostréicole. Une véritable carte postale. J'ai pris au moins une dizaine de clichés, tout comme Maxime. Nous avons même mangé nos premières moules bretonnes dans le restaurant qui lui fait face, les Algues marines, une excellente adresse avec un personnel au petit soin. 

L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.
L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.

L'île de Saint-Cado et la maison de l'ostréiculteur qui lui fait face.

Selon la brochure officielle de la Baie de Quiberon, Etel est la région de Bretagne qui présente les plus belles dunes sauvages. Nous avons poussé une pointe jusqu'à la plage de Kerhillio à Erdeven. C'est aussi le paradis des kitesurfers, avec leurs voiles multicolores qui tranchent sur les variantes bleues et vertes de l'océan. Nous ne nous sommes pas trop attardés parce que les toutous sont interdits sur la plage, mais on a pu avoir un bel aperçu de la végétation qui couvre le sable, comme les rameaux rouges de l'euphorbe peplis, et des nombreux mollusques qui se collent aux rochers. Ce n'est pas aussi riche toutefois qu'à Belle-Ile-en-Mer, dont on devine d'ailleurs les contours depuis Kerhillio. 

La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.
La plage de Kerhillio et ses dunes.

La plage de Kerhillio et ses dunes.

Nous avons loupé la veille le site mégalithique de Locmariaquer, fermé le lundi, mais nous avons pu aujourd'hui découvrir un bel alignement de pierres sur le site (accessible gratuitement) de Kerzhero, toujours à Erdeven, avec ses 195 menhirs. Il est possible au bout d'une balade de 8 km à pied d'apercevoir le dolmen de Crucuno.

Cela a beau n'être que des grosses pierres, elles restent fascinantes. Je suis curieux de revoir le site de Carnac où il y a davantage d'explications sur les origines de ces curieux alignements.  Ce serait, d'après ce que j'ai pu lire, un système de mesure du temps basé sur le mouvement des étoiles. Nous avons vu une famille jouer à cache-cache entre les menhirs. Je me demande ce qu'en penseraient les hommes qui ont constitué le site entre 2.000 et 5.000 ans avant Jésus-Christ.

Une partie du site du Kerzhero, à Erdeven.
Une partie du site du Kerzhero, à Erdeven.
Une partie du site du Kerzhero, à Erdeven.

Une partie du site du Kerzhero, à Erdeven.

Les dunes de Kerhillio sont intéressantes, mais les étendues de sable sont encore plus sauvages à Etel, plus précisément à la Barre d'Etel dotée d'un joli panorama sur l'embouchure de la Ria d'Etel (il faut chercher un peu avant de la trouver car c'est plutôt mal indiqué depuis le village). Il est interdit d'y nager, car les courants sont particulièrement forts au point qu'un sémaphore guide les bateaux qui veulent le franchir à marée haute. J'ai pu photographier le beau chardon bleu ou panicaut maritime qui est une particularité de la flore locale. 

La barre d'Etel.
La barre d'Etel.
La barre d'Etel.
La barre d'Etel.
La barre d'Etel.
La barre d'Etel.

La barre d'Etel.

Le port d'Etel était avant de venir un joli lieu de promenade un des plus grands ports de pêche au thon de la côte atlantique. On fait état de 250 thoniers à voile qui alimentaient douze conserveries de la région. Aujourd'hui, c'est devenu un site touristique avec ses bars et ses boutiques de bibelots. 

Le tourisme breton a une habitude agréable. Il parsème les lieux les plus intéressants de panneaux explicatifs avec des photos d'époque en noir et blanc, le plus souvent des anciennes cartes postales agrandies,  qui représentent l'histoire des gens de la région. C'est le cas à Trinité-sur-Mer avec les navigateurs, à Saint-Cado avec les pêcheurs de sardines, à Locmariaquer avec les ostréiculteurs et encore ici à Etel avec les pêcheurs de thon. Plusieurs photos m'ont fait sourire : elles représentent les reines des Thoniers, les concours de beauté locale, les Miss thon en quelque sorte...

   

Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...
Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...
Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...
Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...
Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...
Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...

Etel, son bistrot à thons et ses reines de thoniers...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article